CMS WordPress

Franck Saliou
Temps de lecture: 4 min
Logo WordPress

Aujourd’hui, Les petites structures ont toutes besoin d’un espace web pour promouvoir leur activité et asseoir leur e-notoriété auprès de leurs partenaires. Initialement créés pour gérer des plateformes de blogging, les outils CMS (système de gestion de contenu) offrent désormais des solutions web adaptées pour la gestion de son contenu avec des espaces d’administration simplifiés.

Un CMS est un système de gestion de contenu

Le terme « CMS » s’est démocratisé dans l’industrie du développement en raison de de ses avantages.

Un rôle attribué à chaque utilisateur

CMS est l’abréviation de « Content Management System » (Système de gestion de contenu en français). C’est une plateforme qui permet de gérer le contenu et les données d’un projet web. La plateforme fournit des niveaux d’autorisation d’utilisation en fonction des rôles attribués aux différents utilisateurs (Administrateur, éditeur, abonné, …). La gestion du contenu se réfère à la création, l’édition, l’archivage, la collaboration, les rapports, la distribution du contenu et les données du site web. Aujourd’hui, les CMS sont utilisés aussi bien pour gérer des sites communautaires que des sites vitrines ou des sites e-commerce.

Réussir avec un CMS nécessite de l’investissement

Plusieurs idées reçues sont véhiculés sur la gestion d’un site web avec un CMS à cause de son apparente simplicité d’exploitation. Il est vrai que les interfaces d’administration ont été conçu pour être compréhensible au plus grand nombre.

Cependant, La première confusion est de croire que seul l’utilisation d’un CMS contribue au succès d’un site. Ce succès est surtout lié à la qualité du contenu proposé, la qualité des services et des fonctionnalités, et autres nombreux facteurs marketing. C’est davantage le contenu que le contenant qui va générer du trafic sur son site, avec notamment le concept de marketing de contenu

De même, certains pensent qu’ils n’ont pas besoin d’embaucher un développeur web pour apporter des modifications. Or un CMS est un « framework » (cadre de travail en français), autrement dit, c’est un outil standardisé pour répondre aux besoins basiques. Alors, si le propriétaire du site veut personnaliser l’interface, il faut donc sortir des sentiers battus et cela nécessite des compétences spécifiques de développement web.

Wordress est le CMS le plus utilisé par les PME

Malgré de nombreuses solutions sur le marché des CMS, actuellement trois d’entre eux sortent du lot: WordPress, Joomla et Drupal.

Caractéristiques des 3 solutions CMS les plus populaires

Wordpress-Joomla-Drupal

WordPress

  • Créé en 2003, ce CMS connait le succès le plus important;

  • Ce moteur de blog permet surtout la création de sites web sophistiqués avec des mises à jour semestriels;

  • Développé en PHP sur la base MySQL, la communauté WordPress offre un système de 27 000 modules de fonctionnalités personnalisées.

Joomla

  • C’est un sérieux concurrent à WordPress;

  • Son approche d’utilisation est différente mais ses fonctionnalités sont relativement similaires.

Drupal

  • Elaboré dans le but d’un blog collectif vers les années 2000;

  • La force de Drupal est surtout sa communauté d’environ un million de membres qui font vivre cette plateforme.

Utilisation des CMS par les PME en France

  • WordPress
  • Joomla
  • Drupal
  • Autres

Les petites et moyennes entreprises utilisent majoritairement WordPress (40%) pour son interface intuitive et ses possibilités de répondre à divers besoins. Joomla (27%) et Drupal (16%) complètent le trio de tête. La multitude des autres CMS (17%) reste des outils de niche.

Evolution du taux d’avis positifs de la part des utilisateurs français

  • WordPress
  • Drupal
  • Joomla

WordPress recueille 78% d’avis positifs en 2013 avec manifestement une tendance croissante du taux de satisfaction. Drupal (52%) commence à décrocher face au conccurent WordPress. Joomla (44%) reste bien derrière même si ce CMS commence relativement à résorber son retard.

Débuter avec WordPress

Si vous avez la première partie de cet article, vous devriez être convaincu de choisir le CMS WordPress en tant que plateforme de votre projet web. WordPress est le leader du marché des solutions CMS. Maintenant, faisons un tour d’horizon de cet outil pour bien se lancer.

Le prix

WordPress est un projet open-source, ce qui signifie qu’il a été créé par la communauté. Cela signifie également que chacun est libre de l’utiliser sans devoir payer des droits de licence.

Mais tout n’est pas gratuit. En effet, WordPress dispose de nombreuses fonctionnalités qui inclut une architecture standardisé où chacun peut développer ses thèmes et plugins. Dès l’installation, WordPress offre le kit de démarrage suffisant pour profiter d’un site de qualité avec des fonctionnalités basiques. En revanche, si vous voulez profiter de la puissance de WordPress en mettant en place des fonctionnalités plus avancées (par exemple: système de partage sur les réseaux sociaux), il faudra alors intégrer des add-ons, plus communément appelés des plugins dans le langage de wordpress.

La majorité des plugins est disponible depuis le site officiel de WordPress, et est basé sur un fonctionnement freemium. C’est-à-dire qu’il est possible d’utiliser gratuitement les fonctions basiques des plugins, et lors d’un besoin plus important, il faudra s’acquitter d’une licence d’utilisation (en moyenne 20€). De même, il est possible de choisir un joli thème qui sera le corps de votre site. De base, WordPress propose 3 thèmes déjà installés sur la plateforme, et d’autres sont disponibles gratuitement. Pour les thèmes plus sophistiqués, il faudra compter environ 45€.

Pour ceux qui veulent sortir du lot et ceux qui ont un gros budget, il est également possible d’opter pour du développement spécifique (compter 30 à 40€ de l’heure pour s’offrir les services d’un développeur).

L’hébergement

La plateforme WordPress doit être disponible en ligne pour être consultable. Il faut donc louer un serveur chez un hébergeur web pour y stocker son site. Il est important de bien choisir son hébergeur dès le départ, car par la suite, il peut être techniquement contraignant de transférer son site sur un autre hébergeur. L’hébergeur OVH, leader européen, est conseillé. On peut également citer Netissime et Nuxit qui sont fiables également.

Concernant le côut annuel d’un hébergement, il oscille entre 40€ et 1000€ suivant le besoin de stockage et le type de serveur (serveur mutualisé pour une utilisation partagée et serveur dédié pour une utilisation exclusive).

Le contrôle

La force de WordPress est son niveau de contrôle pour pouvoir profiter d’un framework optimisé. Vous pouvez coder une partie de WordPress pour le faire fonctionner comme vous le souhaitez. Si vous avez quelques bases en langage PHP, vous pouvez rapidement arriver à des résultats intéressants.

Il est possible de créer ses propres thèmes et plugins pour personnaliser son site suivant son souhait. Activer et désactiver ses thèmes et ses plugins peuvent se faire en un clic. Bref, WordPress offre un champ de possibilités quasi-infini.

L’interface utilisateur

interface administration wordpress

L’interface d’administration de WordPress est relativement intuitive, et est conçue pour que les débutants s’y retrouvent rapidement.

Publier du contenu s’avère simplifier grâce à son éditeur WYSIWYG (What You See Is What You get) qui permet une utilisation comparable à l’éditeur de texte Word. Ce contenu est ensuite traduit en HTML. Cet outil permet également de programmer une publication dans le futur ou bien d’organiser ses articles par catégories.

Cependant, un contenu plus élaboré nécessite toutefois des connaissances en HTML, CSS voire Javascript afin d’attirer l’œil de son visiteur. De même, par un souci de référencement, il faut avoir des notions d’architecture web pour être correctement indexé par les moteurs de recherche.

Les mises à jour WordPress

WordPress a besoin de régulièrement se mettre à jour pour garder les dernières mises à niveau de sécurité, améliorer l’interface d’utilisation et ajouter des fonctionnalités. Cela peut s’avérer génant si on utilise certains plugins sur son site. En effet, si le framework WordPress se met à jour, cela ne signifie pas que les plugins le soient aussi. Cela peut donc causer des problèmes d’incompatibilités après des mises à jour.

IL faut donc être vigilant sur les versions compatibles afin de respecter une certaine homogénéité des fonctionnalités de son site. Autrement dit, il faut savoir quand il est nécessaire de faire la mise à jour, et quand ça ne l’est pas.

Le support technique

La puissance de WordPress réside dans le dynamisme de sa communauté. En effet, si vous avez besoin d’aide pour construire votre site, vous pouvez compter sur les nombreux forums de WordPress pour trouver des réponses.

Si vous êtes bloqué sur un problème technique, il y a de forte chance pour que quelqu’un y ait été confronté, et qu’il ait partagé la solution.

La plupart du temps, les problèmes se résolvent avec persévérance, c’est en forgeant qu’on devient forgeron, n’est-ce pas?

Beaucoup d’entreprises se tournent désormais vers l’utilisation de CMS pour diverses raisons, notamment car les concepteurs de site peuvent profiter de frameworks déjà optimisés pour le développement. De même, des communautés massives font constamment innover ces solutions open source pour leur assurer un bel avenir.

WordPress prospère sur le marché des solutions CMS et creuse l’écart avec ses conccurents Joomla et Drupal grâce à son ergonomie, sa fiabilité et à l’engagement de sa communauté qui l’améliore sans cesse.

Vous approuvez ce message? Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>